Réunie en assemblée générale, le 26 juin courant à Libreville, la Confédération patronale gabonaise (CPG) a approuvé les comptes de l’exercice 2014, après avoir fait le point de ses activités au titre de la même année. D’entrée, sa présidente a signifié que «l’année 2014 a été une année de transition marquée par de nombreux changements dans la vie de (son) organisation»

Et Madeleine Berre d’évoquer notamment un nouveau président, un nouveau logo, le renforcement des équipes internes, la composition d’un nouveau bureau exécutif, etc. «Les défis et challenges restent à venir. Plus que jamais, notre CPG doit demeurer et rester un interlocuteur privilégié et crédible vis-à-vis des acteurs de la vie publique et politique», a-t-elle lancé, soulignant que l’exercice précédent a été marqué par une hyperactivité sur différents fronts. 

Il n’en demeure pas moins que l’organisation reste disposée à «accompagner le gouvernement dans la mise en œuvre des programmes de développement et stratégiques».