Communiqué de presse: Assemblée Générale Annuelle 19/12/14

Réunie en Assemblée Générale le vendredi 19 décembre 2014 à l’hôtel Méridien RE-NDAMA de Libreville, les membres de la Confédération Patronale Gabonaise (CPG) se sont l’examen du rapport d’activités du Secrétariat Général, les états financiers pour l’exercice 2013 et la présentation du budget et des prévisions de clôture 2014.

Dans son discours d’ouverture la présidente, Mme. BERRE, a remercié les membres avant de rappeler les engagements de la confédération qui se traduisent par :

La solidarité des entreprises membres pour renforcer sa position de force vive de discussion avec l’Etat.

- La restauration d’une confiance entre les membres et le plus grand nombre pour que l’ensemble des problèmes collectifs soient connus et défendus

- L’impulsion d’une dynamique entrepreneuriale compétitive et de forte croissance

- L’accompagnement des réformes au plan fiscal et social

- La dynamisation d’un capital humain performant pour une offre /besoins emplois en harmonie avec les axes de développement

- La mise en place d’un climat d’affaires optimal avec un service public tourné vers le secteur privé ;

- La réflexion pour un cadre des investissements innovant et encourageant.

Ces engagements sous-tendent le plan d’action de la confédération sur la période 2014-2016 qui se résume en 4 axes que sont :

- Réforme fiscale, Investissements/Dynamique entrepreneuriale ;

- Réforme sociale/Formation/Capital Humain ;

- Gouvernance/ Dette /Service Public ;

- Amélioration du Climat des Affaires.

Au cours des échangent l’Assemblée Générale a abordé en autres points la situation sociale actuelle, notamment celui lié au problème de la CNAMGS. Sur  ce point, la Confédération Patronale Gabonaise souhaite préciser que le conflit social engagé par le syndicat des travailleurs du secteur pétrolier, qui a pour préalable la suspension des cotisations de la CNAMGS est un point important dont il faut tirer toutes les conséquences dommageables sur l’ensemble du tissu économique.

Les entreprises de la Confédération Patronale Gabonaise ont confirmé, à l’unanimité, au cours de leurs échanges que la mise en place de l’assurance-maladie universelle reste une bonne initiative. Toutefois, l’efficacité de ce système de prise en charge devrait impliquer les différents acteurs que sont les pharmacies, les assureurs, les courtiers, les cliniques privées et les hôpitaux publics.

C’est pourquoi, la Confédération Patronale Gabonaise est favorable à ce que l’ensemble des partenaires sociaux réfléchissent rapidement, non pas  sur la suppression de ce régime ou sur sa suspension, mais sur les voies et moyens qui seraient utiles pour accélérer son efficacité, en vue d’une meilleure prise en charge des travailleurs et de leurs ayant-droits.

Il serait dommageable que les conflits sociaux puissent se répandre par effet de contagion, sur un système de couverture maladie dont les effets peuvent être bénéfiques, à condition qu’il soit accompagné d’une bonne maîtrise des mécanismes de fonctionnement, à ce jour incompris du plus grand nombre.

Une communication plus active à l’endroit des partenaires sociaux devrait pouvoir rassurer l’ensemble des bénéficiaires.

A noter que la Confédération patronale gabonaise s’est dotée d’une nouvelle identité visuelle et d’un nouveau siège pour améliorer les conditions de travail des membres.

 

A propos de la CPG

La CPG est une confédération d’entreprises citoyennes dirigée par un Conseil d’Administration, un Bureau Exécutif, composé d’un président, de vice-présidents et d’un secrétariat général permanent. Elle contribue à hauteur de 80% à la réalisation du Produit Intérieur Brut et représente 90% de l’emploi dans le secteur privé formel et légaliste. Elle  rassemble aujourd’hui, au travers de 17 syndicats, 300 entreprises dans  26 branches d'activités, tous secteurs confondus.