La CPG invitée au séminaire national sur l'exécution des décisions de justice

Une rencontre dont l’intérêt a été confirmé par le patronat gabonais, à en juger par sa forte participation. «Une manifestation très importante pour nous, parce que, ce qui nous rassemble tous dans cette salle, est notre économie. Dans la mesure où cette économie est la source de nos revenus. Cette économie ne peut prospérer que si elle bénéficie d’un climat des affaires sain. C’est là le sens de notre présence et de notre intérêt aujourd’hui face au sujet du jour», a indiqué le président de la Confédération patronale gabonaise (CPG).

Pour Alain Ba Oumar, au-delà de la dette et de la parafiscalité, l’environnement des affaires concerne également la sécurisation juridique des investissements. «Car les investisseurs choisissent des environnements économiques sains. Avant d’investir, les regards se portent vers la qualité de notre système judiciaire. Et la CPG mesure cette qualité sur la base de trois critères : la sérénité, la qualité des décisions et leur applicabilité», a-t-il expliqué. Par ailleurs, au-delà des décisions de justice iniques déplorées par le patronat, Alain Ba Oumar a relevé qu’il y a certainement des textes méritant d’être éclaircis et précisés. «Dans ce sens, nous sommes ravis que les représentants de l’Ohada ayant participé à ce séminaire, prendront en compte les recommandations adoptées par les séminaristes», a-t-il conclu

 

Source: Gabonreview 

Le 16/05/2018