Réglementation des changes : la CPG s’appuie sur l’UNIPACE pour obtenir une négociation entre la BEA

Au cours de cette rencontre, le caractère particulier de ces secteurs d’activité a été mis en avant par la CPG : exportation de la totalité de leur production, comptabilité en devises, financements extérieurs et cotation en bourse de la plupart des acteurs sont autant de spécificités qui nécessitent un cadre de concertation entre ces opérateurs et la BEAC avant la mise en application de la mesure de rapatriement des devises qu’ils détiennent à l’extérieur. 


Initialement prévue pour le 1er Septembre 2019, la BEAC a accepté de repousser la mise en œuvre de cette mesure au 10 Décembre 2019 et a consenti à mettre en place un cadre consultatif à l’ensemble des organisations minière et pétrolière de la sous-région pour déboucher d’ici à Décembre à une réglementation plus adaptée aux contraintes de ce secteur très important pour les économies de la sous-région. 

 

Au Gabon, ces concertations entre opérateurs miniers, pétroliers et la BEAC débuteront le 11 Septembre prochain.

Le 22/08/2019